dimanche, juillet 21Top2043news.com

RDC:l’installation des gouvernements provinciaux de Kinshasa et du haut katanga suspendus.

Spread the love

Kinshasa, 28 juin 2024(TOP243NEWS).-Un télégramme officiel, le VPM de l’intérieur Jacquemin shabani suspend l’installation du gouvernement provincial dans les provinces du Haut Katanga et Kinshasa. « Stop vous saluer et vous instruire dès réception présent message stop prendre toutes dispositions utiles et nécessaires stop aux fins de surseoir chacun en ce qui le concerne stop au dépôt du programme du gouvernement devant l’assemblée provinciale stop en outre stop toutes affaires cessantes stop vous être convoqués à mon office stop Lundi 01 juillet 2024 à 10h 00 », écrit le VPM de l’intérieur Jacquemain shabani. Ceci fait sûrement suite au non respect de sa décision sur le nombre des membres du gouvernement provincial qui est de 10 ministres provinciaux.

Dans son adresse officielle du 19 juin 2024 devant les gouverneurs des provinces invités à Kinshasa , le VPM Jacquemin shabani enjoignait tous les gouverneurs de province d’uniformiser les structures de leurs gouvernements. Il s’agissait notamment de supprimer les fonctions de commissaires généraux ; fonctions d’après Shabani Jacquemin, non règlementaires et superfétatoires. Non sans raison, il s’était appuyé sur l’article 198 de la Constitution qui ne fait nullement mention des commissaires généraux, mais limite clairement la composition du gouvernement provincial à un gouverneur, un vice-gouverneur et aux dix ministres provinciaux. Pour rappel, lors d’une session d’information avec les gouverneurs et vice-gouverneurs nouvellement élus le mercredi 19 juin 2024, le nouveau ministre de l’Intérieur, décentralisation et affaires coutumières, Jacquemin Shabani, a mis l’accent sur la sécurité et le développement local. L’activité s’était tenue à l’immeuble de la territoriale à Kinshasa, capitale de la RDC.
Sur le plan sécuritaire, Jacquemin Shabani avait recommandé le renforcement de la sécurité des frontières et le respect de l’ordre public. Ceci passe par la mise en place de « d’une gouvernance sécuritaire à travers un comité de sécurité provincial et local regroupant les services étatiques de sécurité et les associations de la société civile concernées », avait-il indiqué.

Pour ce qui est du développement à la base, Jacquemin Shabani avait recommandé aux gouverneurs d’améliorer la collecte des recettes et la transparence. Ils doivent entre autres « fouiner partout pour mettre en branle tous les actes générateurs des recettes tels que prévus par les lois et les textes réglementaires », avait-il expliqué.

Les gouverneurs devraient également veiller au respect du nombre des ministres (pas plus de 10) lors de la composition des gouvernements provinciaux, le renforcement de la coopération interprovinciale, et la relance de l’association des provinces comme cadre d’échanges pour les provinces étaient parmi autant de recommandations faites par le ministre de l’intérieur.

Contre toute attente les gouverneurs Daniel Bumba et Jacques Kyabula ont sorti des gouvernements provinciaux ainsi que les commissaires généraux.

Alister Makila.

%d blogueurs aiment cette page :