mercredi, avril 24Top2043news.com

RDC:Christophe Mboso et ses 27 députés réaffirment leur appartenance à l’Union Sacrée

Spread the love

Kinshasa,22 Février 2024(TOP243NEWS).-
Christophe Mboso, président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale, a été reçu, le mardi dernier en audience par l’informateur désigné, Augustin Kabuya, en son cabinet de travail à Kinshasa.

Accompagné de ses 27 députés nationaux issue de ses trois regroupements, Christophe Mboso a été reçu à, par Augustin Kabuya l’informateur nommé par chef de l’État, Félix- Antoine Tshisekedi Tshilombo pour identifier la majorité parlementaire au sein de l’Assemblée nationale.

Après échange, le président du Cartel s’est exprimé en ces termes : « D’abord, nous remercions l’informateur de nous avoir invités et de nous avoir reçus. Ce qui s’est passé lors de notre entretien, il s’agit de confirmer notre appartenance à l’Union sacrée et nous avons donné le nombre de députés de chaque regroupements. Nous en avons trois regroupements qui totalisent 27 députés: AAC en a 10, AAC/ PALU en a 8 et, enfin, AACRD en a 9. Ce qui donne un total de 27 députés dans notre Cartel. Deuxième élément, c’est l’engagement de tous les regroupements membres de notre Cartel. Nous avons pris cet engagement et nous avons signé le document qui confirme notre appartenance à l’Union sacrée depuis lors jusqu’aux élections de 2028 ».


S’agissant du travail de l’informateur, le président de cartel AAC, AAC/ PALU et AACRD et président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale loue le travail de qualité qu’est en train d’abattre l’informateur en ces mots:

« Je dois dire qu’il faut d’abord féliciter l’informateur pour la rapidité avec laquelle il est en train de consulter les partis politiques, aussi bien de la majorité de l’Union sacrée que de l’opposition. Certains de ses collègues qui ont assumé ces fonctions. Il y en a qui ont pris un mois, mais j’ai l’impression qu’il est en train de tendre vers la fin de la mission.

Je le félicite pour cette rapidité, ce sens de sacrifice parce que, pour assumer cette responsabilité pendant au moins une ou deux semaines, il faut pouvoir sacrifier sa santé. Donc, moi, les échos que j’ai eus, les consultations marchent bien, ce qui fait que nous aurons facilement un gouvernement et le président formera à partir des éléments qui lui seront fournis par l’informateur a-t-ilconclu ».

Mike Pakoto.

%d blogueurs aiment cette page :