lundi, décembre 4Top2043news.com

RDC: Célestin Vunabandi confirme qu’1, 4 milliard de dollars américains échappent au trésor public

Spread the love

Kinshasa,9 Novembre 2023(TOP243NEWS).-Le vice-président de la commission économique et financière du sénat, Célestin Vunabandi a affirmé après les enquêtes parlementaires effectuées au sein de quelques entreprises.

Selon ces enquêtes parlementaires, 1, 4 milliard de dollars américains échappent au trésor public.

C’était ce jeudi à l’issue de la rencontre entre le Chef du gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge et le bureau de la chambre haute du parlement que dirige le professeur Modeste Bahati Lukwebo.

Par la même occasion, le Président du sénat a rappelé au premier ministre et les responsables des régies financières, sur le constat fait par la commission ECOFIN du Sénat lors des enquêtes parlementaires effectuées au sein de quelques entreprises.
Selon ces enquêtes parlementaires, 1, 4 milliard de dollars américains échappent au trésor public.

« Pour rappel, la commission Ecofin’ du Sénat avait formulé quelques recommandations aux régies financières pour recouvrer ces droits de l’Etat congolais auprès des opérateurs économiques dans le HAUT KATANGA Mais depuis lors, rien n’a été fait.

Au cours de la réunion même réunion, Modeste Bahati a insisté auprès du Gouvernement pour que les recommandations formulées soient appliquées, afin de permettre à l’État congolais d’avoir les moyens de sa politique ».

Les opérateurs économiques qui ne vont pas s’y conformer se verront interdits d’exercer sur le sol congolais.
Le Gouvernement s’est, pour sa part , engagé à faire rentrer l’Etat congolais dans ses droits.
Le manque à gagner étant énorme, le Sénat n’entend pas voir ces recettes échapper au trésor public.
Le Premier Ministre Sama s’est réjoui de la tenue de cette réunion.

La RDC, à l’instar de tout autre pays, mise sur les impôts et taxes pour se développer. C’est pourquoi la Chambre haute du Parlement en appelle à la volonté et l’engagement des opérateurs économiques pour respecter leurs obligations fiscales en payant ce qu’ils doivent à l’Etat a-t-il conclu.

Mike Pakoto.

 

%d blogueurs aiment cette page :