RDC – Politique : Franck Diongo appelle les Congolais à conjurer le régime Tshisekedi

RDC – Politique : Franck Diongo appelle les Congolais à conjurer le régime Tshisekedi

Spread the love

Kinshasa, 18 janvier 2023(TOP243NEWS)- Le leader du MLP Frank Diongo Shamba maintient sa candidature à l’élection présidentielle de décembre prochain. Dans son message à la nation lundi 16 janvier, il a qualifié le régime Tshisekedi d’incapable de gérer les richesses de la RDC et de les transformer dans le pays en créant des millions d’emplois.

Un message interpellateur, orienteur et prometteur. Le candidat président de la République, Frank Diongo Shamba, proteste contre les dirigeants qui ont préféré la facilité en laissant libre cours à l’exploitation de nos mines par des étrangers et en attisant les convoitises de tous nos voisins.“

Certains ont pris nos mines, d’autres se sont accaparés de nos banques. De notre économie nationale, il ne reste rien.

La guerre qui nous est imposée par les ennemis de l’intérieur et les ennemis de l’étranger qui prospèrent sur l’instabilité et le désordre dans l’est du pays”, a dénoncé le héros vivant.

Le président du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) note avec déception que le résultat de la gestion catastrophique de la République a produit une armée nationale démotivée.

“Alors que nos soldats souffrent au front sans nourriture, sans équipements appropriés, sans salaires, la République démocratique du Congo en vient à appeler les armées étrangères à venir une fois de plus occuper le territoire national pour y remettre de l’ordre”, s’intrigue-t-il.

Rien ne vaL’ingouvernabilité criante de l’État expose la nation à toutes les faiblesses. Ceci s’explique par des centaines de milliers des hommes, des femmes et des enfants contraints de fuir leurs villages suite à la guerre et à l’insécurité.

Frank Diongo Shamba ne supporte pas d’assister au déplacement massif “des populations qui se retrouvent chez eux comme dans une terre étrangère”.

Il en est de même des viols des femmes et des filles, les assassinats et les massacres en Ituri, dans le Nord-Kivu et partout dans le pays, déclare-t-il.

“Là où les Congolais sont épargnés par la guerre, ce sont des violences urbaines, des kulunas et les inondations qui viennent endeuiller de nombreuses familles.

À travers tout le pays, des milliers de Congolais ont perdu leurs maisons et leurs biens dans les inondations et les érosions. Les pertes en vies humaines ne se comptent plus”, a grondé encore le présidentiable.

Cette situation, dit-il, démontre à suffisance “l’incompétence dans la gestion des affaires de l’État”.

Pour le président national du MLP, si nous résistons à la guerre, à l’insécurité et aux catastrophes, c’est grâce à l’instinct de survie qui s’est développé dans tous les foyers des Congolais.Un diagnostic sévère, échec sur toute la ligneDans son diagnostic de la gouvernance Tshisekedi, Franck Diongo n’a retenu qu’un seul mot “échec”.

La mégestion notoire au sommet de l’État, les détournements à travers les prétendus projets non réalisés, notamment, de 100 jours, Tshilejelu, 145 territoires, construction du port en eau profonde de Banana, Kinshasa Zéro Trou ou Kin-Bopeto.Un cocktail de vœux pieux qui n’ont servi qu’à planter un mauvais souvenir dans les esprits des Congolais.

Le candidat Diongo Shamba évalue avec amertume les travaux de construction du marché central de Kinshasa ; (Allemagne d’Afrique) sans omettre le domaine de la justice qui, lui aussi, se meurt comme les autres.

Et d’énumérer la parodie de justice et les simulacres de procès contre les détourneurs de deniers publics, et ce, sous le régime d’un “fils biologique d’Etienne Tshisekedi”, l’émanation même de l’opposition sur qui reposait jadis les aspirations de tout un peuple. “Ça, c’est un crime contre la démocratie”, a-t-il sévèrement réprimandé.

Être respecté et retrouver la fierté dans son paysEn dépit de tous les espoirs qui se sont envolés avec l’actuel régime, le candidat à la présidentielle de 2023 invite les Congolais à une ferme assurance que la victoire est certaine. L’année 2023 est une année de changement, a-t-il indiqué.

Le leader du MLP rassure que la victoire sera de son côté parce que, affirme-t-il, son combat pour la vérité est juste.

“Ma candidature à l’élection présidentielle prochaine s’inscrit dans la ligne du changement nécessaire pour mettre un terme à l’asservissement du peuple congolais“, a-t-il déclaré.

Le radical opposant invite le peuple congolais à marcher avec lui pour relever les défis de mettre fin aux humiliations subies par notre nation.

Tout comme soutient-il que les Congolais ont besoin d’un État fort et juste qui garantisse à tous les droits et les libertés.

“Les Congolais ont besoin d’être respectés et de retrouver la fierté dans leur pays. C’est le sens de mon engagement et de ma candidature.

De toutes mes forces, je m’emploierai à combattre le vol, la corruption, la fraude et le mensonge qui avilissent le Congo”, a déclaré Frank Diongo Shamba.

Il s’inscrit dans la transformation des mentalités et appelle à la fin de l’impunité et au respect des lois et de la justice. “C’est ce nouveau Congo auquel je vous invite tous. Il est à la portée de la main.

Vous, les 20.000 personnes, qui m’avez plébiscité et investi, le 18 septembre 2022 au Stade municipal de Masina à Kinshasa, vous l’avez compris. Vous, peuple congolais qui me faites confiance et entendez mon discours, je vous dis Merci pour le combat que nous menons ensemble et qui doit nous conduire au changement”, a-t-il conclu son message à la nation congolaise

Alister Makila

A LA UNE ACTUALITE POLITIQUE