RDC-Sante:Le Parlement Congolais,contribuer à la vision du chef de l’État concernant la couverture sanitaire universelle dixit Sanguma T.Mossai

RDC-Sante:Le Parlement Congolais,contribuer à la vision du chef de l’État concernant la couverture sanitaire universelle dixit Sanguma T.Mossai

Spread the love

By ACP/ TOP243NEWS

Kinshasa,6Mai 2022(TOP243NEWS).- Le Deuxième vice-président du Sénat,Sanguma T. Mossai a invité, vendredi au Palais du peuple,les sénateurs et députés ainsi que le personnel des deux chambres du parlement à s’imprégner de la vision du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour allouer au budget national de la santé, une part conséquente pour permettre aux populations congolaises d’avoir cette couverture sanitaire universelle.

Le 2eme VP du sénat,Le Pr Sanguma T.Mossai à G et le député national Leon Mondiale Eso à D

Dans son discours d’ouverture d’un atelier,dans le cadre d’une réunion du groupe de travail national (GTN),dont le thème était  » sécurité des produits et accès aux services de santé et de lutte contre le VIH en vue de renforcer les systèmes de santé et contribuer à la couverture sanitaire universelle, »

Le Professeur, Sanguma T.Mossai a rappelé que la part allouée au budget de la santé nationale est inférieure à 10% alors que 74% de la population congolaise vit en dessous du seuil de la pauvreté, et donc incapable d’accéder aux soins de santé, » il est de ce fait de notre devoir,en tant que législateur,de changer cet état des choses.

Pour le deuxième vice-président de la chambre Haute du parlement, l’atelier avait pour objectif de mettre l’accent sur le renforcement de »notre  » système de santé par la mise en place d’une couverture sanitaire universelle.

Le Pasteur Sanguma T.Mossai a exhorté les sénateurs, députés et personnel des deux chambres à s’impliquer d’avantage pour que la couverture sanitaire universelle soit prise en compte lors de l’adoption du budget 2023 , à examiner au cours de la session budgétaire de septembre 2022.

Pour le député Léon Mondole Eso, co-président de l’atelier avec le deuxième vice-président du Sénat, après les différentes interventions, députés, sénateurs et personnel des deux chambres du parlement ont tous compris et tiennent à intérioriser l’impérieuse nécessité de faire un plaidoyer auprès du parlement et du gouvernement pour que la question liée à la santé,et surtout à la couverture sanitaire universelle soit l’une des priorités.

« Nous devons nous battre pour quitter la phase d’un budget de santé de misère pour un budget responsable qui va sauver les vies,les familles et l’ensemble du pays. Dans son mot de circonstance le secrétaire général du Sénat, Gilbert Kikudi a fait valoir qu’à l’issue de cet atelier de formation et de renfoncement des capacités,les élus du peuple et les personnels qui les assistent peuvent revoir leurs chiffres, avant d’exprimer l’espoir que dans la prochaine loi de finances les chiffres destinés à la santé connaîtront une une croissance.

Photo de famille à l’issue de cet atelier sur la santé Universelle

Au cours du débat,sous la direction du point focal du PNMLS, Alidong Pico, concernant le projet de gouvernance en matière de santé,des droits sexuels et reproductifs et VIH/SIDA,(SDRS )du parlement de la RDC ainsi que des experts du VIH ont pris la part pour des échanges appropriés. Un accent a été mis sur la prévalence du VIH/SIDA en RDC plus accentuée chez la femme, ainsi que la transmission du VIH rappel-t-on .

A LA UNE SANTE